L'émail de nos cuisinières

Fabrication

Email

Selon les variantes, l'habillage de nos cuisinières peut être réalisé en tôle émaillée. Les couleurs blanches, noires, et ivoires sont sous-traitées en Italie, tandis que les autres le sont en France. L'émaillage reste une opération complexe et coûteuse.

L'émail vitrifié : L'union du métal et du verre.

Tout commence par un mélange de matières non organiques naturelles de la famille des verres (quartz, alumine...) et de fondants (bore, soude...), coloré avec divers oxides métalliques, et fondu à haute température.

La fritte d'émail ainsi obtenue est broyée, avec ou sans eau, pour obtenir de la barbotine, ou de l'émail en poudre.

La tôle, spécialement conçue et préparée pour l'émaillage, est revêtue de ce mélange par divers procédés (trempe, aspersion, enduction, pistolage pneumatique ou électrostatique...) choisis selon l'application finale.

Après séchage, la cuisson dans un four à 800°C crée une liaison indissociable entre l'émail et son support, qui forment dès lors, un nouveau matériau inaltérable.

L'intérêt du traitement émaillé sur nos cuisinières :   
- aucune fermentation des bactéries,
- n'absorbe pas les odeurs,
- produits durables : résiste à la corrosion, aux acides, aux chocs, aux grafitis,
- variété de couleurs qui permet de s'intégrer parfaitement dans la cuisine,
- ininflammable : sans déformation à + de 450°C,
- excellent isolant électrique,
- nettoyage facile.